« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par Histoires saintes

Encore deux vignettes de nos oiseaux préférés...

Drôles d'oiseaux... (2)
Drôles d'oiseaux... (2)

Un peu d'apologétique : que signifie la Maxime : « Hors de l’Eglise point de Salut. »

1. Obligation

Tout homme pour être sauvé doit faire partie de la seule véritable Eglise : l’Eglise catholique Romaine.

Cela est de foi, c’est à dire que l’on ne peut se dire catholique si on ne le croit pas.

Notre Seigneur l’enseigne : « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné. » (Mc xvi, 16)

Les pères de l’Eglise : « le salut ne peut être obtenu que dans l’Eglise catholique. » (saint Augustin)

Les conciles : « Il n’y a pas de salut pour ceux qui vivent en dehors de l’Eglise Catholique. » (Latran IV, 1215)

2. Que signifie cette maxime ?

Comment entendre la maxime « hors de l’Eglise point de salut ? »

Dans l’Eglise on distingue :

  • Le corps c'est à dire l’organisation sociale, visible à laquelle tout baptisé est rattaché, et qui n’est pas volontairement séparé ou excommunié.
  • L’âme c'est à dire la grâce sanctifiante qui nous fait communier à la vie du Christ.

N’appartiennent donc pas au corps de l’Eglise :

  • Les infidèles : juifs, musulmans, idolâtres, qui n’ont pas reçus le baptême.
  • Les hérétiques, les schismatiques, les apostats.
  • Les excommuniés qui ont reçus une sentence d’excommunication. Pas les autres.

N’appartiennent pas à l’âme de l’Eglise :

  • Les pécheurs : ils n’ont pas la grâce sanctifiante nécessaire au salut. Ils peuvent donc faire partie du corps de l’Eglise, mais s’ils ne font pas partie de l’âme, ils ne peuvent se sauver s’ils ne la retrouvent pas.

On peut maintenant comprendre cet axiome :

  • Hors de l’âme de l’Eglise point de salut : cela va de soi. Ceux qui peuvent avoir la grâce sanctifiante sont les membres de l’Eglise catholique, ainsi que tous ceux qui étant de bonne foi, en dehors d’elle, pratiquent les préceptes de la loi naturelle et de la religion dans laquelle ils sont nés. S’ils désirent faire tout ce que Dieu veut, ils appartiennent implicitement à l’Eglise catholique. Dieu les jugera sur ce qu’ils ont connu et accompli.
  • Hors du corps de l’Eglise, sciemment et volontairement, pas de salut : Tous ceux qui connaissent la vrai religion, qui savent que l’Eglise catholique est la vraie Eglise, sont obligés d’en faire partie, d’accepter ses croyances et de pratiquer ses commandements. Ils sont obligés d’appartenir au corps et à l’âme de l’Eglise.
Conclusion pratique.

De cela découle que notre appartenance à l’Eglise est un honneur et un avantage. Remercions Dieu, et soyons prêts à tout pour lui rester fidèles, plutôt que de renoncer à Jésus Christ et à son Eglise.

De même, prions pour ceux qui n’ont pas le bonheur d’appartenir à l’Eglise catholique.

Et pour terminer...

Et pour terminer...

Commenter cet article