« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par Histoires saintes

LE NOTRE PERE en araméen

(Prononciation phonétique)

Aboon Dbashmayo (Notre père qui êtes aux cieux)
Nethcadash shmokh (que votre nom soit sanctifié).
teethe malkoothokh, (que votre règne arrive),
nehwe sebyonokh, (que votre volonté soit faite);
aykano Dbashmayo off bar’o. (sur la terre comme au ciel.)

Hab lan lahmo dsoonconan yawmono, (Donnez-nous notre pain de ce jour).
washbook lan howbain wahtohain (Pardonnez-nous nos offenses,)
aykano doff hnan shbakn il hayobain (comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.)
lo thaalan il nessyoono (Et ne nous laissez pas succomber pas à la tentation,)
elo fasson men beesho (mais délivrez nous du mal.)
metool ddeelokhee malkootho, (Car c'est à vous qu'appartiennent le règne)
ou haylo ou Teshbohto, (la puissance et la gloire)
loalam olmen Amin. (pour les siècles des siècles. Amen.)

Commenter cet article