« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par Histoires saintes

Les apophtègmes des pères du désert


Abba Zénon

Le jeûne

On disait qu'il y avait dans le village un homme qui jeûnait à tel point qu'on l'appelait : le Jeûneur. Abba Zénon qui avait entendu parler de lui, le fit venir. L'autre vint avec joie. Ils prièrent et s'assirent. Le vieillard commença à travailler en silence. N'arrivant pas à parler avec lui, le Jeûneur commença à être accablé par l'acédie. Et il dit au vieillard :

"Prie pour moi, Abba, car je veux partir".

Le vieillard lui dit : "Pourquoi ?".

L'autre lui répondit : "Parce que mon coeur est en feu et je ne sais ce qu'il a. En effet, quand j'étais au village, je jeûnais jusqu'au soir, et il ne m'arrivait rien de tel".

Le vieillard lui dit : "Au village, tu te nourrissais par les oreilles. Mais va, désormais mange à la neuvième heure, et ce que tu fais, fais-le dans le secret".

Lorsqu'il eût commencé à agir ainsi, il attendit péniblement la neuvième heure. Et tous ceux qui le connaissaient disaient : "Le Jeûneur est possédé par le démon".

Puis il vint raconter tout cela au vieillard qui lui dit : "Cette voie est selon Dieu".

Commenter cet article