« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par Histoires saintes

lu sur evangelium vitae

Saint Pierre, gardien du Paradis, reçoit un jour dans son bureau la visite du Père Eternel :
- Alors Saint Pierre, tout se passe bien ?
- Oh oui mon Dieu ! Vraiment, vraiment, je fais bien attention et tous ceux qui entrent le méritent !
- Bien... bien... si cela ne vous dérange pas, j'aimerais jeter un petit coup d'oeil sur vos registres !
Le Père ouvre le dernier registre tenu par Saint Pierre, l'examine, fronce les sourcils, referme le registre et se tourne d'un air menaçant vers Saint Pierre :
- Mais ça ne va pas du tout ça... Vous avez laissé entrer des gens qui ne méritaient pas d'entrer au Paradis !!! Soyez plus vigilant, je repasserai la semaine prochaine !
Mais Saint Pierre ne reconnaît même pas les noms que le Père a pointé sur le registre, il n'y comprend rien ! Pendant la semaine suivante, Saint Pierre redouble de vigilance... il ne veut surtout pas perdre sa place ! Lorsque le Père revient, il est serein...
- Alors Saint Pierre, tout s'est bien passé ? (Il ouvre le registre)
- Oh oui mon Dieu ! Cette semaine je les ai tous passé au peigne fin !
- Mais ça ne va pas du tout ! Saint Pierre, votre travail est lamentable ! Dans ma grande miséricorde je vous pardonne une nouvelle fois... mais que cela ne se reproduise plus !
Saint Pierre est effondré... Que se passe-t-il ? Pourquoi depuis quelques semaines, en dépit de la grâce que Dieu lui a donné, des âmes entrent au Paradis sans qu'il s'en rende compte ! Il sort de son bureau, se promène dans le Paradis, sent une main se poser doucement sur son épaule... Il se retourne : c'est Jésus.
- Alors Saint Pierre, tout se passe bien ?
- Oh non, oh non... votre Papa va bientôt me mettre à la porte si je ne trouve pas une solution... je laisse entrer des âmes qui ne le méritent pas !
Jésus se met à sourire et regardant Saint Pierre, lui murmure :
- Ah Saint Pierre, vous n'avez donc pas encore compris ? Suivez-moi...
Après quelques minutes de marche, ils atteignent le mur d'enceinte du Paradis, et Jésus s'arrête en souriant... Saint Pierre, regardant vers le haut du mur comprend tout : la Vierge Marie est là, assise sur le haut du mur, elle tend son chapelet de l'autre côté et remonte les âmes qui s'y accrochent... C'est de cette manière que tant d'âme ont trouvé le chemin vers le Paradis... vers le Père qui les voyant arriver ainsi toutes entourées de l'amour de Marie, les a accueilli dans la Vie éternelle !

Commenter cet article