« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par Histoires saintes

+ Evangile de Jésus Christ selon ...


En ce temps-là, les disciples vinrent trouver Jean Baptiste et lui dirent : « Nous avons entendu dire que Hérode vit avec la femme de son frère. Allons le trouver pour lui montrer son péché. »
Le Baptiste, indigné, répondit : « Qui suis-je pour juger ? Si vous ne devenez pas miséricordieux, vous serez tous suspendus a divinis. Venez plutôt et discernons. »
Ils se mirent donc résolument en marche vers Jérusalem. Or, voici que Hérode rentrait dans la ville. Il vit Jean venir à sa rencontre et ordonna aux porteurs de s’arrêter. Jean lui dit alors : « J’ai entendu dire que tu vivais avec la femme de ton frère. La doctrine ne te le permet pas, mais ne t’inquiète pas, la pastorale peut tout arranger. Aurais-tu donc déjà tenté de faire un discernement sur la manière dont tu vis ? » Le roi répondit à Jean Baptiste : « Oui, Hérodiade et moi avons réfléchi et pensons que nous ne commettons aucun péché. » « Bien, s’exclama le Baptiste. Si, en conscience, vous ne pensez pas commettre de péché, alors il n’y a pas de péché. » Et, se tournant vers les disciples, il leur dit : « En vérité, je n’ai jamais vu une telle foi adulte en Israël ».
Le roi Hérode garda auprès de lui la femme de son frère, et Jean Baptiste garda la tête sur les épaules, et tous vécurent heureux. Sauf le frère de Hérode, mais on ne peut pas contenter tout le monde.


Acclamons la Parole de ...

Commenter cet article

EliasBautistaLeónDeSanMarcos 07/02/2017 00:45

¡Like!