« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par histoires saintes

 HISTOIRES pour l'Explication du Catéchisme à l'usage des Diocèses de France

DEUXIÈME PARTIE
 
Les commandements à pratiquer
 
 
TRENTIÈME LEÇON
 
La sanctification du dimanche.
 
 
Les commandements se tiennent.

Un enfant venait de faire sa première communion solennelle Trois semaines après, comme il prenait son livre pour se rendre à la messe, son père lui dit :
— Où vas-tu ?
— Mais, papa, c'est aujourd'hui dimanche, je vais à la messe.
— La messe, c'est bon pour ta mère et ta sœur, pour les femmes, mais toi, tu es trop grand, tu vas venir avec moi au chantier.
L'enfant avait des larmes dans les yeux ; c'est si candide, si beau, l'âme d'un enfant qui vient de faire sa première communion !... Après une minute de recueillement il répondit :
— Mais papa, ce n'est pas seulement pour les femmes, c'est pour tous que le bon Dieu a fait ce commandement : Les dimanches tu garderas en servant Dieu dévotement.
— Niaiserie! répliqua le père.
A ce blasphème, l'enfant s'enhardit et continua :
— Et le commandement suivant qui dit : Tes père mère honoreras, c'est donc aussi une niaiserie?
Le père se tut, comprit la leçon et laissa libre son enfant... qui, depuis, est devenu religieux et missionnaire

Commenter cet article