« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par histoires saintes

HISTOIRES pour l'Explication du Catéchisme à l'usage des Diocèses de France

DEUXIÈME PARTIE
 
Les commandements à pratiquer
 
 
VINGT-SEPTIÈME LEÇON

Le culte dû à Dieu et à Jésus-Christ.
 
VINGT-HUITIÈME LEÇON
Jean.baptiste-et-Herode
Le culte dû à la Sainte Vierge et aux Saints.
 
VINGT-NEUVIÈME LEÇON

 

Saint Jean-Baptiste reprochait au roi Hérode sa conduite avec Hérodiade, femme de son frère Philippe.

 

Il lui disait : « Il ne t'est pas permis d'avoir pour épouse l'épouse de ton frère. »

 

Hérode fait jeter en prison cet importun censeur, mais il n'ose le mettre à mort à cause du peuple, qui regarde Jean comme un prophète. Au jour anniversaire de la naissance d'Hérode, Salomé, fille d'Hérodiade, danse devant le roi. Hérode, enchanté promet avec serment de lui donner tout ce qu'elle demanderait. Avertie par sa mère, elle dit à Hérode :

« Donne-moi ici, dans un plat, la tête de Jean-Baptiste. »

 

Le roi est contristé, mais, à cause du serment et des convives, il ordonne de mettre à mort saint Jean et d'apporter sa tête dans un plat. Elle est donnée à Salomé, et Salomé la donne à sa mère.

 

Hérode fut deux fois coupable, coupable d'un serment indiscret, coupable de mettre ce serment à exécution.

 

 De_collation_De_Saint_Jean_Baptiste.jpg

Commenter cet article