« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par histoires saintes

HISTOIRES pour l'Explication du Catéchisme à l'usage des Diocèses de France

HUITIÈME LEÇON : Les anges et les hommes


Une comparaison Ingénieuse.

 

En faisant le catéchisme aux nouveaux chrétiens de la province de Cham (Cochinchine), raconte le P. Alexandre de Rhodes, j'avais expliqué l'origine de notre âme, et j'avais dit que Dieu seul en était l'auteur, sans que nos parents eussent aucune part à sa création.

 

Le lendemain je parlai de notre premier père et du mal qu'il avait fait à tous ses enfants, en leur communiquant son péché.

 

Quand j'eus achevé mon sermon, un païen fort sensé, se levant, me dit :

 

« Mon Père, comment accordez-vous ce que vous venez de dire avec ce que vous disiez hier? Comment notre âme peut-elle être infectée par le péché de nos premiers parents qui ne contribuent en rien à sa création, puis-quelle vient de Dieu? »

 

Je fus ravi d'entendre, de la bouche d'un Cochinchinois, ce doute qui avait autrefois préoccupé saint Augustin. Je n'eus garde de lui donner des explications théologiques; j'eus recours à la petite comparaison que voici :

 

« Si vous avez en main une perle fort blanche, et qu'elle tombe par hasard dans la boue, elle devient toute sale, sans que vos mains y soient pour quelque chose; si vous la lavez, elle redeviendra belle. Notre âme est comme cette perle; elle sort fort blanche des mains de Dieu, mais elle tombe dans un corps qui la souille. Quand elle a été lavée dans les eaux du baptême, elle redevient belle.

 

Cette comparaison contenta toute la compagnie qui m'écoutait. (Voyage du P. Alexandre de Rhodes.)

 

ND Histoire sainte: attention cependant,  l'âme n'est pas unie au corps par hasard!

Commenter cet article