« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par histoires saintes

Les Trois Messes basses est un conte de Noël d'Alphonse Daudet publié en 1870 dans le recueil Lettres de mon moulin. C'est un récit irrévérencieux mettant en scène un des sept péchés capitaux, la tentation de gourmandise : le prêtre, Dom Balaguère, va être tenté par son petit clerc, Garrigou, possédé par le diable, et muni de sa diabolique clochette. L'histoire se situe au milieu du XVIIème siècle (1763) dans le château de Trinquelage, château imaginaire situé au sommet du mont Ventoux. Dom Balaguère mange et boit tellement qu'il décède dans la nuit, d'une attaque d'apoplexie sans avoir eu le temps de se repentir. Il arrive à la porte du Paradis, où Dieu le condamne à célébrer trois cent messes de Noël en présence de tous ceux qui ont pêché par sa faute. Toujours au Purgatoire à l'heure actuelle, Dom Balaguère devrait arriver au Paradis en 2063.

 

 

 

Commenter cet article