« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par histoires-saintes.over-blog.com


Un dimanche, en 595, pendant que le Pape Grégoire Le Grand célébrait la Messe dans l’ancienne église consacrée à Saint-Pierre, au moment de distribuer la Communion, il s’aperçut que parmi les fidèles qui s’approchaient de la Communion, il y avait une des femmes qui avaient préparé le pain pour la consécration. Elle riait bruyamment. Le Pape troublé, lui demanda des  explications sur son comportement. La femme se justifia en disant qu’elle ne pouvait croire que le pain préparé de ses propres mains devienne le Corps et le Sang du Christ grâce aux paroles de la consécration. Saint Grégoire lui interdit alors de communier et implora Dieu de l’illuminer. Dès qu’il eut fini de prier, il vit la fraction de pain préparé par cette femme devenir chair et sang. La femme repentie s’agenouilla et se mit à pleurer. Aujourd’hui encore une partie de la Relique du Miracle est conservée à Andechs.

Commenter cet article