« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par Histoires saintes

HISTOIRES pour l'Explication du Catéchisme à l'usage des Diocèses de France

DEUXIÈME PARTIE

Les commandements à pratiquer


TRENTE-TROISIÈME LEÇON

La vie du prochain.
La religion défend le suicide.

Lorsque Louis XVI était enfermé au Temple, après sa condamnation, Santerre entra dans sa prison, d'un air riant, et lui annonça que le sursis de trois jours qu'il avait demandé lui était refusé. Louis XVI dit à Cléry, son valet de chambre « Je croyais, à l'air de Santerre, qu'il venait m'annoncer que le sursis était accordé. »


Le royal prisonnier se mit à déjeuner aussi tranquillement que de coutume; sa surprise fut grande lorsqu'il s'aperçut qu'on lui avait enlevé son couteau. On lui communiqua alors un arrêté de la municipalité ainsi conçu :

« Louis ne se servira ni de couteau ni de fourchette à ses repas; il sera confié un couteau à son valet de chambre pour lui couper son pain et sa viande, en présence de deux commissaires, et ensuite le couteau sera retiré. »


« Les malheureux! s'écria Louis XVI, quelle idée ont-ils de moi? Quand je serais assez lâche pour songer à me donner la mort, ne savent-ils pas que la religion me le défend? »

Commenter cet article