« Seigneur, à qui irions-nous ? vous avez les paroles de la vie éternelle. » (Jn 6,68)

" Le Christ n'enlève rien et il donne tout " (Benoît XVI)

Notre dame du Sacré Coeur

" Monsieur l'abbé, vous pouvez nous raconter des histoires? "

Au camp d'été, deux louvettes, élèves du catéchisme pendant l'année, se souvenaient que leur aumônier racontait de saintes histoires pour illustrer les cours du mercredi après-midi. Quand les activités leur laissaient un peu de répit et qu'elles voyaient au loin l'abbé, elles courraient vers lui et avec un grand sourire lui demandaient:

" Monsieur l'abbé vous pouvez nous raconter des histoires? "

Et monsieur l'abbé répondait:

"Vous voulez des histoires ? Venez on va s'asseoir à l'ombre. Connaissez vous celle de...?"

On s'asseyait et en quelques instants ce n'étaient pas deux mais cinq, six, dix louvettes qui accouraient pour écouter.

Bienvenue sur le blog "Histoires saintes" animé par un prêtre. Bien souvent les catéchistes cherchent à illustrer leurs leçons par des exemples et des histoires visant à captiver l'attention des enfants tout en gravant les vérités saintes dans leur esprit et dans leur cœur. Ce blog voudrait leur faciliter la  tache.

Publié par histoires saintes

 HISTOIRES pour l'Explication du Catéchisme à l'usage des Diocèses de France

DEUXIÈME PARTIE
 
Les commandements à pratiquer
 
 
VINGT-SEPTIÈME LEÇON

Le culte dû à Dieu et à Jésus-Christ.
 
VINGT-HUITIÈME LEÇON

Le culte dû à la Sainte Vierge et aux Saints.
 
VINGT-NEUVIÈME LEÇON

Le respect dû au nom de Dieu.
800px-Raphael_Heliodorus.jpg
Un sacrilège puni sévèrement.

 

Séleucus, roi d'Assyrie, ayant appris que le temple de Jérusalem renfermait de grands trésors, envoya Héliodore pour s'en emparer. Le grand prêtre eut beau lui représenter que ces richesses étaient un dépôt sacré, Héliodore persista, entra dans le Temple.

Aussitôt, un cheval, monté par un beau cavalier, lui donna plusieurs coups de ses pieds de devant, deux jeunes gens le fouettèrent; puis on l'emporta hors du Temple.

A la prière d'Onias, il fut guéri, et retourna vers le roi. Celui-ci lui ayant demandé qui pourrait être envoyé è Jérusalem, il lui répondit :

 

« Si vous avez quelque ennemi, envoyez-le en ce lieu, vous le verrez revenir déchiré de coups, si néanmoins il en revient; il y a véritablement quelque vertu divine dans ce Temple. Celui qui habite dans le Ciel est présent en ce lieu, il en est le protecteur; il frappe de plaies et met à mort ceux qui viennent pour y faire du mal. » (2 Maccabées 3, 21-28)

 

Commenter cet article